Make your own free website on Tripod.com

Planet earth and its forests- Notre terre et ses forêts

Home
Rock-hound--Chercheur de cailloux
Rock-hound--Chercheur de cailloux
Underground urban travel-Voyager sous terre en ville
C'est l'hiver !
Une histoire de ski !
Street wise
A quoi on peut s'attendre avec le WEB
D'autres questions de l'heure
What the WEB has to offer...
What to do this winter...
The quest for energy
A short (and abeit incomplete) comment on economics-Un court commentaire (incomplet) sur l'économie
Mon opinion sur une grosse question de l'heure.
The fast food space cadet

A brief sypnosis
 
Une courte note explicative

For those of you which thought that environmental issues were basically over publicised , you have forgotten to consider the fact that consequentially to the rampart rate of environmental damage which continues unebated the distant decades leading up towards irreversible consequence have now become years if not months in certain cases. Thus the images we see of pristine ecosystems that haven't suffered from excessive damage may be grossly inaccurate considering the scope of environmental degradation continuing unebated and leading irremediably towards irrevisable change that could also signal dramatic consequence to the host populations in the developing world such populations depending on the the ever dimishing resources from extremely tested habitats to assure their own survival a typical example being the oceans and their fish stocks.


Despite the risk to human populations which depend on resources that are extremely stressed, the threat to biodoversity is even more preoccupying considering the fact that most species dwelling in such habitats have seen their numbers extremely diminished to the point in certain cases of making recovery impossible mostly once considering the near impossibility there is of assuring the survival of extremely dispersed populations. Despite what common sense dictates with regards to demographic concentrations , it it apparent that many have forgotten to look at the very real possibility that past a certain population density it basically is near impossible to assure the perpetuation of lineage.Furthermore considering the decline in host populations without any consequential declines with human activities causing such losses, it is apparent that the disappearance of species previously deemed as having large populations is a true possibility with the typical example of fish stocks to bear in mind. Despite the lack of understanding of the fundamentals involved it is apparent that for any given harvest of populations, past a certain critical mark the decline in numbers accelerates to rapidly lead towards a point of no return.


Irrespective of the effort to assure sustainability of development, the most pressing issue remains assuring habitat preservation which should ultimately help assure that fragile ecosystems with their own host population have a chance of long term survival. Considering rapid demographic growth this is no easy task despite being an essential one with further consideration for the lesser known benefits such ecosystems have namely the forests and their regenerative role such as for the esential but overlooked consideration which is oxygen which despite the role of ocean plancton to assure it's renewal still is dependent on forest cover to assure its availability.  With due consideration for the fact that forests in temperate climates can only provide oxygen for part of the year , it is apparent that considering the rate of deforestation in the tropics we are losing the race to assure that we aren't asphyxiated...

And what if higher carbon dioxide levels lead towards subtil but preoccupying modifications in behaviour ?...And what are the ultimate consequences of having greater precipitations within the polar deserts despite the current preoccupying loss of snow ? And what are the consequences resulting from such a change in weather patterns ultimately modifying global weather  ?...

At least the problems associated with the cold war and recurring tensions in "hot spots" of the world formally aren't deemed as a factor to take into consideration. Click here for further precisions.

Un arbre, symbole de vie, de croissance, de renouveau et d'espérance , source de nourriture et d'énergie depuis la nuit des temps, ce maillon vital de la chaîne alimentaire qui est a la source de notre existence sur cette terre nourricière étant aussi source d'oxygène qu'on respire est en voie de disparition. Malgré le fait que mes paroles semblent exagérées, le fait subsiste qu'avec la disparition des plus éffrenés de la couverture forestiere a l'échelle planétaire il est fort a parier que d'ici le milieu du siecle il ne subsitera que des vestiges des vastes étendus de forêts qui jadis étaient le créneau de la création. 

 

Je sur-dramatise diriez vous sans donner l'heure juste.. Malgré tout il faut s'avouer que malgré la grande urgence d'agir tous semblent penser que ce n'est pas leur problème. Donc tous et chacun s'imaginent que rien n'est pressant sans réaliser que la conséquence la plus immédiate de la disparition de la couverture végétale a non seulement comme résultat d'affecter irrémédiablement la biodiversité mais duminue aussi la capacité que le biotopes de cette planète a a régenerer le niveau d'oxygène et aussi prévenir l'éffet de serre puisque la couverture forestiere et l'énorme surface de contact de ses feuilles par son rôle pour génerer de l'oxygène tout en diminuant l'accumulation du gaz carbonique  (de quoi c'est fait le bois ...) aide a prévenir l'éffet de serre et par conséquent le réchauffement planétaire. De plus, brûler du bois comme c'est le cas dans le  monde en dévelopement n'aide certainement pas la situation.

 

Des cris de protestation s'élevent sachant bien que le sujet fût étudié en profondeur et que la conclusion (connus de tous ou presque) s'impose, soit que l'acroissement du pourcentage de gas carbonique (tenu responsable du réchauffement planétaire) résulte de l'activité humaine et non de l'incapacité au biome terrestre de génerer de l'oxygene. Par contre , il faut bien admettre que le fait de dramatiquement dimunier la couvertuere végetale a des conséquences dramatiques a cet égard sachant bien que sans regeneration d'oxygene il n'est qu'une question de temps avant que des résultats plus dramatiques apparaissent sachant bien de plus que la couverture végétale des régions tempérés fournissent de l'oxygêne seulement une partie de l'année.

 

trees.jpg

tree.jpg

Un mot sur le bon dieu -
 
A short comment on the obvious

Le bon dieu , la societé et la personne

Voilà un sujet amplement discuté qui malgré tout ne produit pas les résultats escomptés. Faut bien l'avouer que lorsqu'on parle du Bon Dieu rien de réellement cohérent en terme de raison d'être semble prédominer en ce sens que tous parlent de l'être a l'influence plutôt paternelle et de la force spirituelle qui nous donne une raison d'être mais personne n'ose se pencher plus profondément sur une raison fonctionnellement plus concrète pour donner une raison d'être a Dieu qui malgré tout ce qu'on peut en dire est représentatif d'autorité qui par conséquent obtient sa légitimité par ce fait étant la représentation de l'idéal type que nous cherchons a atteindre en terme de façon de penser et d'agir et par conséqeunt dois être perçu comme un outil de socialisation...

Malgré tout ce que l'histoire a pu nous leguer en terme de représentation de dieu qui va des croyances les plus anciennes associé a l'animisme, ou les attributs d'êtres et de choses dans l'environement immédiat avaient une signification qui pouvait aller du qualitatif mondain au surnaturel d'êtres mythiques ayant des qualités a l'image d'une grandeure inatteignable mais dont le role souvent avait une signification outrepassant uniquement les considerations morale du moins donnant l'esperence de ne pas se trouver démuni face a l'adversité en se prévalant du chaman pour obtenir cette aide , au croyances plus "modernes " et "rationnelles", il en découle que le symbolisme des êtres décrit évolua vers celui d'attributs guidant les mortels dans leurs actions et leur attitudes sans pour autant prendre ces attributs litteralement de tels attributs le plus souvent ayant une signification morale qui outrepasse le sensationalisme.

Laissez moi préciser. Il faut l'admettre que ce qui compte est de comprendre la raison d'être de ses actions sans pour autant être condamnés a se soumettre a l'autorité pour déterminer son comportement (ce n'est certainement pas suite au fait que Dieu dit d'être bien qu'on l'est, c'est parce qu'on le réalise par respect pour soi même, les autres et ultimement son environment ). Malgré le fait que cela est évident la réalité vécu par plusieurs est tout autre, ne pouvant privilegier la raison d'être que la croyance sous entends en terme de l'idéalisme concret qu'est de chercher un meilleur état d'existence qui soit bénéfique pour tous sans porter préjudice a quiconque . Moi personnellement je ne ne pourrait m'imaginer vivre dans une jungle peuplé de bêtes sauvages étant dans l'obligation de me soumettre a LEURS lois . Cela me rendrait tout simplement trop insécure de savoir que je ne suis qu'une proie pour un groupe de predateurs étant dans l'obligation de vivre dans LEUR monde . Au lieu de vivre comme une proie traqué par des bêtes , une attitude assurant la paix d'esprit est préférable ce qui laisse sous entendre aussi qu'il est important de promouvoir la bonne attitude...

A cet égard le fait d'utiliser l'autorité divine pour symboliquement sanctionner et donc légitimiser un certain état d'existence laisse sous entendre qu'étant des gens vivant auprès des autres notre raison d'être dois être a la hauteur des règles définies par impératif d'avoir un esprit d'équité social qui par conséquent aide a assurer un meilleur fonctionnement de la société dont l'état d'être s'est construit par respect de la raison d'être de ceux qui contribuent au maintient de l'impartialité des interrelations sociales en cherchant par leur engagement envers les autres a mieux servir les intérêts collectifs par respect pour les autres sachant que le respect mutuel peut seulement subvenir par le respect de ses obligations envers les autres et par conséquent la société .

Donc de ce fait le bon Dieu a sa raison morale d'être qui outrepasse les attributs mythiques qu'on lui donne établissent de fait même un pont rationnel entre les divers croyances religieuses qui prônent la perfection morale rendant deshonorable ceux n'étant pas a l'image de nos idéaux symboliquement sanctifié par l'autorité symbolique régissant le comportement et outrepassant les considérations culturelles définissant ultimement le nationalisme régissant nos croyances a l'image de traditions souvent des plus anciennes au symbolisme quelque fois des plus obscures et mal définis dont les origines remontent a la nuit des temps a une époque ou inculquer la notion d'obéissance était primordiale enfin d'assurer la survie de l'élite et non seulement pour assurer l'harmonie sociale.

Mais il faut du moins comprendre que de faire allusion a Dieu sur le plan social est d'implicitement faire allusion a l'objectivité de nos lois a l'image d'un esprit d'équité social la réflexion de nos idéaux. Sur le plan humain et donc individuel le fait de faire allusion a Dieu est de faire allusion a l'être au rôle paternel qui ne laisse personne dans l'oubli...

Malgré tout ce qu'on peut croire, il est évident qu'un environment social de qualité assurant une éducation de qualité crée des gens avec une bonne sagesse qui ont des bien meilleurs chances d'avoir une bonne prise de concience au moment opportun que des bêtes opportunistes puisque la divinité n'est pas innée elle est aquise sachant bien que des gens raisonnables réfléchissent objectivement sans être guidés par autre chose que la raison...

God , society and you

I guess that the subject matter has been amply discussed without being really looked at. O.K with the subject matter being on the agenda since the last couple of millennia, I guess that we should know what it's all about. Unfortunately everyone seems stuck to rhetorical formalities whose existence goes back to the obscure depths of a time when the term was used by cave men to find a reason explaining such phenomenas as lightening. Actually the notion has been associated with the guiding force determining an individual's state of existence without the individuals themselves risking associating the term with authority and what it stands for.

Let me explain; Irrespective of the reality of a world where for many the formal submission to authority prevails in significance above the reality of mature thought defining rationalised idealism guiding a relevent purpose for action (which is what everyone does without admitting it..or almost everyone) , the fact remains that our belief in an ordered world whereby each and everyone of us is obliged to abide by a set of rules to assure that we live in harmony with each other leads us to understand that we are bound by social obligations which are ultimately based on the notion of respect such respect not only encompassing our obligations but more importantly the respect of those who we share our lives with such guiding rules of conduct being symbolically enforced by a guiding authority representative of the ideals we abide by .

While this is apparent enough, most of us are still bound by the rhetoric giving a mythical description of what god is representative of without dwelling on a more rational representation reflecting the idealism most of us abide by based on the more rational imperatives guiding our lives namely the belief in a state of existence that does away with injustice in the quest for peace and inner peace which is a departure from the state of existence of predators and prey. Since for most people idealism prevails in significance above submission to such symbolic authority, it is apparent that the purpose of such authority is to symbolically sanction the codes of conduct we abide by such codes having a moral significance serving collective interests by impartially serving individual ones.

While we formally promote obediance to divine authority, it is clear that the perceived authority is in actuality symbolic being conferred upon the authoritative figure by those perceiving the need for it's existence to assure that orderly behaviour prevails which is in the best interests of all irrespective of it's existence. Thus the understanding is that the common concent creats such authority which on it's own has no significance. That also explains why beasts without laws aren't subjected to divine rule which leads us to grasp that the purpose of the diety is to serve asa a role model in the process of socialisation to assure a level of education that permits relevent functionality since divinity isn't inherent nor does it determine laws on it's own ! With regards to such an understanding of the subject it is apparent that the notion of divine authority goes beyond religious identification and the associated cultural and nationalistic determination which historically was to the advantage of a ruling elite .

Thus the understanding is that referring to the influence of God on the social level implies alluding to the objectivity of our laws in the image of the spirit of objectivity guiding our minds and the course of society which is in the best interests of all . On the individual and human level alluding to God is like alluding to the paternal image that does not leave anyone forgotten.

Irrespecive of our beliefs , it is apparent that a quality social environement the source of a quality education gives further assurance of a quality wisdom applied at the proper moment since divine wisdom isn't inherent, it is aquired ...

Evolutionairy creation-création évolutionniste
nebula.jpg

rockfaceenhanced.jpg

Click here for endless bounds !

meanspirited.jpg

The extremes with regard to stereotypes are depicted by symbolic figures whose role assures a certain level of conformity with regards to expectations thus normalising behaviour...

baindesoleil.jpg

Le temps ,la concience et l'existence a l'image du cycle solaire...
Time, conciousness and existence based on the solar cycle...
 
Le jour et la nuit qui influencient le cours de la vie...
Night and day influencing the course of life...

La religion; Une route vers l'inconnu de la mort..
perdu.jpg
Religion ;A path towards the unknown of death...

attendance counter