Make your own free website on Tripod.com

Planet earth and its forests- Notre terre et ses forêts

Fabulations obscures ?
Home
Rock-hound--Chercheur de cailloux
Rock-hound--Chercheur de cailloux
Underground urban travel-Voyager sous terre en ville
C'est l'hiver !
Une histoire de ski !
Street wise
A quoi on peut s'attendre avec le WEB
D'autres questions de l'heure
What the WEB has to offer...
What to do this winter...
The quest for energy
A short (and abeit incomplete) comment on economics-Un court commentaire (incomplet) sur l'économie
Mon opinion sur une grosse question de l'heure.
The fast food space cadet

C'est l' hiver . Je me suis retrouvé, comme c'est devenu une habitude, seul sur la rue en ville sans chercher un chez moi un peu plus chaud que le sac de couchage que je traine sur le dos. Faut aussi comprendre qu'a être l'objet du ridicule populaire l'existence prends un autre tournant puisque nous le savons tous, les gens seuls et sans sanctuaire pour se receuiller avec leurs proches sont comme des proies aisées qu'il est possible d'abuser surtout si on cherche par surdramatiser leur état d'être sans raison de le faire...

Malgré tout ce qu'on peut croire de moi suite a la lecture de ces paroles, la réalité subsiste qu'une personne sans ressource est une personne a bout de souffle...

Faut du moins comprendre que la vie dois continuer...

Après recherche d'un gîte approprié, peu être qu'un regain de vie s'en suivra pour ultimement me transformer en autre chose qu'une épave a la dérive qui ne sait pas sur cours d'eau naviguer...

 

 

 

Je n'arrive pas a y croire . Malgré le fait que je stagne comme une pauvre épave a la dérive, une foule de possibilités s'offrent a moi pour enfin me délivrer de l'esclavagisme du quotidien. Malgré tout je ne peut faire mieux qu'être une épave...Donc vous savez ce qu'il en est pour ces épaves qui ne peuvent naviguer sans se heurter a des récifs et qui en conséquence doivent être tenus en laisse a défaut de quoi la mort s'en suit par inanition étant incapables de se nourrir seuls...Le fait d'être incapable de naviguer de par cette océan aux multiples défis me rends quelque peu humble du moins sachant qu'avec un peu d'effort j'aurais peut être réussi par me perdre en haute mer a la recherche de ce petit coin de paradis tant recherché....Imaginez ce que c'est d'être perdu en haute mer sans savoir l'issu n'ayant pas de directions ni personne pour les indiquer. Personnellement cela me fait tellement peur que je refuse de prendre ma chaloupe pour partir a l'aventure sachant de plus qu'avec une chaloupe il est difficile de naviguer en haute mer. Donc je deviens marin d'eau douce ! Mais sur quel plan d'eau dois je me diriger afin de trouver cette havre de paix qui me permettra de survivre sachant que malgré le divertissement ma vie est en jeu si je n'arrive pas a bon port...

Bon, quoi d'autre discuter qui ferait un bon sujet d'actualité ? Pourtant les sujets ne manquent pas . Malheureusement je semble répéter le même discours sans vraiment avancer passer le point du cliché qu'un peut surexposer . Donc quoi de plus monotone que de tourner en rond autour des mêmes potins !

Personnellement ce que je trouve de plus bizarre depuis le début de cette aventure dans laquelle je m'échoua il y'a près de 20 ans est d'être perçu comme un si vilain personnage qui malgré ce qu'on pourrait croire n'est de fait qu'une création a l'image des fabulations d'une minorité provoquant les conséquences chez une population cible qui avouons le n'a pas choisi de vivre des fabulations mélo dramatiques de quelques individus qui cherchent par s'imposer par la projection de fabulations a l'image de leur propre vécu...Faut aussi comprendre que le bonheur de certains peut être le malheur de d'autres...

Malgré ma croyance en l'auto détermination de l'individu, quelque fois la réalité est plus bizarre que la fiction...

Il faut admettre que ce semble être un passion pour une minorité de gens sans conscience de déposséder de leurs droits ceux l'objet de leurs prétentions qu'ils réduisent a une forme d'esclavagisme pour assurer la prédominance de leur être...

Et que penser d'un état de santé des plus chancelant qui m'oblige a me reposer au long de la journée avec ce drain de ma force d'esprit qui survient un peu a l'improvice tel le fait d'être assommé par le hasard...

Bon, il faut croire qu'a ressembler a un canard boiteux je n'inspire pas confiance a personne.

Imaginez employer un canard boiteux pour faire la plonge au restaurant...

Malgré tout, la vie continue dans l'espoir de retrouver cette vitalité d'esprit perdu . Heureusement que l'écriture représente une solution malgré le fait que je semble manquer de créativité écrivant plutôt comme mon pied gauche qui je dois l'avouer ne m'inspire pas autant confiance que le pied droit qui malgré tout reste un pied... Du moins , je peut prendre exemple sur d'autres pour évoluer passé le point du pied. Ainsi dernièrement j'ai lu une courte chronique dans le journal sur les ouvre-boites techno... J'ai trouvé le contenu des plus géniales ! Et voila pour un peu d'inspiration qui peut transformer mon vécu !

D'ailleurs un peu d'inspiration originant d'un peu partout peut transformer le vécu de tous. Apparemment des amis vivant des situations similaires par le passé ont eu leur vie transformé de la sorte...J'espère du moins être a la hauteur de leurs attentes...

Donc pour commencer; pourquoi pas un exposé sur un sujet banal comme moi et mes pieds qui, faut se l'avouer, doivent se chausser de d'autres choses que des espadrilles en hiver...Mais , j'ai oublié, le sujet fut abordé l'autre jour a la une dans les quotidiens sans que cela concerne mes propres souliers. Du moins rien ne m'empêche de parler de mes pieds sans me faire lancer des souliers si je prêche dans le désert étant un incognito dans la foule ...Malgré tout, une bonne paire de chaussures peut certainement me sauver de quelconques blessures... Après tout, c'est toujours préférable de bien protéger ses pieds au risque de ne plus bien marcher même si le fait de marcher c'est pour les pieds qui ne peuvent se payer un meilleur moyen pour se rendre a destination sans s'y casser les pieds au marathon...

Malgré tout, mon avis a ce sujet est que je ne ressemble a rien d'autre qu'un pauvre pied qu'on envois marcher sans qu'on espère que j'y gagne le marathon puisque la distinction serait trop noble pour moi et mes pieds qui guident ce pauvre écervelé...

Donc la vie continue pour moi et la démarche incertaine de mes pieds qui j'espère pourront me rendre a temps a destination sans trop me créer de souci malgré leur obstination. Par contre, le fait d'être un individu qui ne peut compter que sur ses pieds pour se rendre au supermarché me laisse un peu songeur sachant bien qu'a me servir de ma tête mes pieds me feraient moins marcher...

Du moins il faut aussi comprendre que j'ai perdu un peu de matière grise qui pour une raison mystérieuse n'existe plus pour bien me servir me laissant donc seul avec mes pieds pour me rendre a destination sans qu'on veut me l'avouer de la bonne façon croyant peut être a tort que je suis un pied strictement au tomates qui n'a donc pas besoin de faire de choix au menu étant incapable d'y penser ...Bien sûr malgré le fait que je manque énormément de matiere d'esprit je peut toujour réfléchir un peu sur qu'offre le menu pour ainsi démontrer que je suis un être qui peut être autre chose qu'un type au tomates . Je laisse bien sur sous entendre que suite a un malheur je manque beaucoup de matière cérébrale qui pour une raison mystérieuse n'existe plus laissant un énorme creux sans pour autant me laisser trop au dépourvu. Par contre l'état de fatigue qui survient au cours de la journée me laisse comprendre que malgré mon optimisme ma vitalité d'esprit n'est plus qu'un rêve du passé...

Ainsi ces dernières années j'ai eu tendance a ressembler a un gros nounours en état d'hibernation prolongée étant tous simplement dans l'impossibilité d'avoir un mode de vie actif. Trouvant cela des plus préoccupant je consulta les spécialistes sachant bien qu'a ressembler un imbécile perdu je risqua de ne pas aller très loin sur les multiples parcours et leur infinité de possibilités qu'offre l'existence moderne...

Je dois admettre que le fait de ressembler a une épave a la dérive n'inspire pas confiance a personne sauf une minorité de gens qui me laissent perplexe sachant bien que je représente peu sauf pour eux...

Bien sur je me pose des questions en conséquence sachant bien que malgré le fait que je ressemble a une limace qui ne fait pas les bonnes grimaces je ne suis pas autre chose qu'un pauvre insignifiant qui a un vécu sans histoire malgré la réalité de jours bizarres un peu a l'image des paroles véhiculés dans la chanson ''Strange days'' du groupe ''The Doors''...

Bon, malgré la fait que je suis loin d'être parfait étant un peu farceur a mes heures, je n'arrive pas par comprendre pourquoi je serait l'objet de malversations a moins d'être perçu comme ingrédient de base a une salade qui ressemble étrangement a ce qu'a vécu ma mère devenue soudainement folle sur Elvis (le roi des mélodies "rock") et qui fût interné pour cela en 1976 a l'institut Albert Prévost. Malgré la réalité d'une mise an scène a l'avantage des fautifs, au début cela me faisait rire sachant bien que j'étais l'objet du ridicule populaire en comparaison avec ma mère (Muguette Deschênes). Subséquemment je jugea la situation comme étant plus préoccupante en considération du fait que l'absurdité observable dura non seulement depuis longtemps mais semblait aussi comporter des malversations plus graves qui laissèrent donc songeur... En sachant que je risquait d'y rester dans la noirceur sans pouvoir identifier les fautifs si je ne m'impliquait pas plus activement, je prit donc une attitude un peu plus pro-active dans le but d'identifier les joueurs en cause

Ainsi en conséquence je proclama tout haut que mes espoirs rêveurs ont été trahis pour être fidèle a ce qui pourra peut être devenir un jour une tradition ancestrale sachant bien que ma pauvre mère rêvait d'Elvis qu"elle prenait pour le Christ..ou presque !...Imaginez vous donc un fou a l'espoir trahi qui proclame sa folie a tous ceux qui en ont envie... O.K, j'exagère mais du moins faut comprendre qu'il fallait résoudre la question quitte a rester sans réponses ! De plus une copine que je côtoya a l'école Immaculata a Ville St Laurent (en Banlieue de Montréal) lorsque j'avais 7 ans en deuxième année avait un nom évocateur. Malgré la coïncidence je suis resté songeur...

Tant qu'a être l'objet de toute sortes d'histoires originant de personnes ayant une connaissance approfondie des situations en cause, l'usage de technologie de pointe (tel le polygraphe , les modèles les plus évolués pouvant lire les ondes cérébrales) peut résoudre des incertitudes surtout lorsque la situation semble assez préoccupante...

Sachant que je ressemble a un pauvre dindon l'objet du ridicule populaire , je me considère plutôt comme étant victime des prétentions de tierces personnes projetant leurs fabulations pour personnellement bénéficier de la situation...

Malgré tout la vie continue a moins d'être perçu comme un pauvre abruti sans emploi et sans avenir qui finira par ressembler a autre chose qu'un homme avec un travail..et sa dignité étant ultimement perçu comme un fardeau pour la société...D'ailleurs un viel homme dans un village perdu au fond des bois osa me poser une questioin ; "avez vous déja travaillé au cours de votre vie"...

De plus la solitude m'afflige depuis plus d'une vingtaine d'années sachant bien que les gens seuls sont ceux qui sont les vraies désherités de l'existence puisque la détermination individuelle a plus de chance d'aboutir suite a la force collective...

Mais pour revenir aux faits; malgré ces écrits de piètre qualité provenant a priori d'un insensé il faut comprendre que quelque chose ne tournait pas rondement avec une minorité de gens qui ont voulu montrer que j'étais autre chose qu'un pauvre débile atterré dépossédé d'espoir et de vitalité voulant de fait même m'impliquer avec eux...Le fait de les laisser agir depuis si longtemps laisse songeur sachant qu'on ne peut prétendre être ignorant de l'aboutissement ...

Malgré tout, il faut aussi bien se l'avouer qu'a parler comme un pauvre abruti tout étourdi qui cherche par comprendre ce qui l'a assommé cela risque de faire mal réagir l'audience même si a ressembler a un type moralement inapte d'esprit les dés sont joués... Mais la réalité subsiste que quelque chose de vraiment préoccupant se passait avec une minorité de personnes qui ont pris quantité de mesures a la hauteur de leurs passions. Ainsi le collège ou j'étudia (Le collège Français sise au 185 Fairmount ouest a montréal) fût l'objet semble t'il de malversations a l'image du ridicule dont je fût l'objet étant considéré comme un débile sans pensé...Et que penser de mon ex employer Pinkerton Sécurité (-mon matricule fût 6449)...

Quand a la question de folie, ce semble être le prétexte parfait pour donner l'occasion aux fous d'agir qui donc peuvent légitimer leurs prétentions a l'image du scénario crée dans leur imagination... A cet égard, apparemment l'obsession perdure depuis très longtemps malgré ce que cela laisse sous entendre lorsque l'heure de vérité survient...(Faut pas répéter le même scénario trop souvent en feignant l'ignorance même si l'on est tenté de devenir cinéaste avec sa machine pour donner le coup de grâce !...)

A être perçu comme un individu qui est loin d'être divin, il semble que cela est un prétexte adéquat pour laisser libre cours a d'autres qu'on refuse de remettre en question, d'où les conséquences... (La démonstration est aussi simple que cela ...). Malgré le fait que je n'affectionne pas les bas fonds de la société, je suis aussi mal perçu que ceux qui ont des habitudes que je n'oserait considérer ce qui oblige une prise de conscience en conséquence...

Malgré le fait que mes affirmations semblent provenir uniquement de mon imaginaire n'ayant formellement pas de fondement tangible,s'il y'a soupçon de vérité il est toujours possible de s'interroger sur la raison d'être de l'appareillage judiciaire laissant les fautifs agir a leur guise malgré ce que le passé nous indique a leur égard sachant bien que l'opportunisme des plus pervers qui les characterise s'identifie aisément...

Faut comprendre que la mégalomanie est une maladie...

Malgré tout ,point besoin d'encore répéter que je ressemble a un pauvre écervelé conditionné pour être le débile souffrant de folie furieuse qui de plus ne fait rien d'autre qu'agir comme une limace mal branché qui bien sûr produit les conséquences observés puisqu'a être bien branché je ne serait pas un dépossédé terriblement isolé qui en conséquence peut facilement être abusé...Heureusement qu'un peu d'écriture me revitalise l'esprit même si on me considère comme étant dans l'impossibilité d'avoir une pensée moindrement évolué...

Pour en revenir a des choses plus sérieuses que cette monotonie écrite qui semble provenir d'un parano skizo post moderne avec un esprit lavé et par conséquent conditionné pour être autre chose qu'une personne normale sans toutefois ressembler pleinement a un automate , je dois indiquer que malgré le fait que je suis tenté de discuter d'une quantité de sujets des plus diverses je dois m'en tenir a un curriculum a l'image de mes passions soit; mon pays, ses gens, son histoire et les paysages qui laissent rêveurs !

Vous savez, la dépression nerveuse ne produit pas seulement un profond désemparement qui élimine toute vitalité d'esprit sans parler d'esprit d'initiative , mais les pauvres sots (certains avec un gros complexe de superiorité) qui portent jugement a observer une pauvre personne atterré le plus souvent cherchent par mettre les derniers clous au cerceuil ...